Est-ce ma faute ?

Quand on a grandi dans une famille où il y a eu un parent toxique on a de la difficulté à se dire et à accepter le fait qu’un de nos parents ait été toxique. L’enfant pense que c’est à cause de lui si le parent a été toxique. Si un de nos parents nous a tapé, si un de nos parents nous a critiqué sans cesse. On pense que c’est de notre faute. L’enfant croit cela, et grandit avec ses croyances à l’intérieur de lui. On a d’ailleurs un enfant intérieur.

Malgré le fait que les parents parfaits n’existent pas. Il y a de grandes différences comportementales entre « Bons Parents » et « Parents Toxiques » Vous saurez en lisant cet article si vous avez grandi dans une famille toxique ou non.

Contrôler ou guider ?

Tout d’abord il y a les besoins de base vêtements, nourriture, un toit sur la tête. Et souvent les parents toxiques s’arrêtent là. Ils ne vont pas plus loin. Cependant un enfant a besoin de ressentir de bonnes émotions, comme l’amour. Il a besoin d’attention, de se sentir protégé, de se sentir guidé mais un parent toxique ne fait pas tout ça.

Un bon parent va offrir des possibilités à son enfant, va le guider pour qu’il devienne celui qu’il veut être. Alors qu’un parent toxique va lui couper les ailes. Un bon parent va l’aider à être ce qu’il a envie d’être dans la vie :

  • Est-ce que tu as envie d’être pompier ? Ok.
  • Est-ce que tu envie d’être policier ? OK.
  • Est-ce que t’as envie d’être avocat ? Ok.

Alors qu’une personne toxique voudra décider de ce que l’enfant fera. Le parent toxique va gouverner et contrôler la vie de son enfant. Et donc l’enfant devra faire ce que son parent lui a demandé.

Accueillir ou refuser les différences ?

Un bon parent va accepter les différences chez son enfant. Peut être que son enfant est sensible, il va accepter cette sensibilité. Il va peut être même lui expliquer comment faire, peut être que le parent va aller fouiller sur Google pour savoir comment aider son enfant qui est sensible. Il va peut être aidé son enfant s’il est plus artistique ou plus scientifique, etc… Alors qu’une personne toxique ne voudra pas accepter cette différence: il va dire des choses comme « pourquoi tu n’es pas comme tout le monde ? Pourquoi tu n’es pas comme ton frère ? Pourquoi tu n’es pas comme ceci, comme cela ? » Cela peut détruire son authenticité, détruire ses différentes capacités.

Être Présent ou absent ?

Un bon parent va être présent, c’est-à-dire lui donner de l’attention alors qu’une personne toxique va être absente. Absent veut dire ne pas lui donner d’attention, cela peut aller jusqu’à abandonner son enfant en le quittant.

Un bon parent, lorsqu’il se sépare de son conjoint, comprend qu’il se sépare que de son conjoint. Une personne toxique a plus de mal avec cette notion. Parfois il souhaitera prendre complètement la garde de l’enfant, et parfois il l’abandonnera lorsqu’il va refaire sa vie avec une nouvelle personne.

Une personne m’a dit ‘’mon père a démissionné de ses fonctions’’ Le mot ‘’démissionné’’ m’a marqué ! « Démissionné ! » comme s’il écrivait une lettre de démission et deux semaines plus tard, il quittait son job. Peut-on vraiment démissionner de son job de père ? C’est dur d’accepter le fait son père l’ai abandonné, l’ai trahis.

Parlons Émotions

Un bon parent va essayer de gérer ses émotions au mieux. Ce n’est pas facile, les enfants testent nos limites … on s’énerve mais on essaie de gérer nos émotions au mieux. Et  lorsqu’un parent fait une erreur, il s’excuse et essaye de rectifier.

La personne toxique a beaucoup de difficulté à gérer ses émotions et trop souvent balance sa « merde émotionnelle » sur ses enfants. Ça peut être le stress de la vie, le stress du boulot. C’est comme s’il se défoule émotionnellement sur ses enfants. Certains parents font croire que c’est à cause de l’enfant, si le parent agi comme ça.

Environnement Protecteur ou Malsain ?

La personne toxique agresse son enfant physiquement et/ou verbalement. Donc ça peut être  ‘’tu ne vaux rien, tu ne réussiras rien dans ta vie, tu es un bon à rien », « Qu’est-ce que tu vas faire dans ta vie ? » ou « Tu n’es pas capable de gagner ton argent, comment vas-tu faire » ou « Tu n’as pas de sang dans tes veines » etc. J’ai écrit un article avec des exemples de violences verbales et leur impact sur les enfants.  Dans cette situations, la maison devient un lieu malsain, où l’on ne se sent pas bien, voir même dangereux !

Alors qu’un bon parent va créer un environnement protecteur, où l’enfant pourra parler, s’exprimer, partager ses difficultés, demander et obtenir de l’aide.

Une façon facile de déterminer si un de vos parents est une personne toxique c’est de vous poser 2 questions :

  • Est-ce que j’ai peur de lui / d’elle ?
  • Est-ce que je lui partage mes problèmes car je sais qu’il/quelle va m’aider ?

Parce que normalement on ne devrait pas avoir peur de nos parents. Si vous avez peur de votre père ou de votre mère c’est qu’il y a quelque chose qui n’est pas correct. C’est difficile pour un enfant qui a grandi de mettre la responsabilité sur un de ses parents, de se dire ‘’j’ai eu un parent toxique’’ Cela peut être des critiques constantes, comme ça peut aller jusqu’à l’inceste, abus sexuel.

Et l’autre parent au fait ?

L’autre parent s’il n’a rien fait pour l’aider a été complice du parent toxique. Il n’a pas protégé son enfant.

Lorsqu’on grandit, le 1er challenge c’est de réaliser qu’un de mes parents a été toxique.

Le 2eme challenge c’est de reconnaître que le 2eme parent n’a rien fait pour m’aider.

On dit souvent ‘’Oh elle n’a pu rien faire. Elle avait ses propres problèmes. Si elle avait pu faire quelque chose elle aurait fait, etc… On essaie de lui trouver des excuses parce que c’est difficile d’accepter que c’est nos deux parents qui nous ont abandonnés et que la réalité est que nos deux parents ont été toxiques chacun à un degré différent!

Parlons des dégâts:

Un enfant qui grandit dans ce genre d’environnement toxique a un sentiment de ne pas avoir de valeur, ne pas avoir d’estime, ne pas avoir de confiance, de penser qu’il y a quelque chose de cassé en lui, quelque chose de défectueux, qu’il n’arrivera à rien dans la vie. Il y a énormément de croyances négatives. Certains pensent avoir mérité ce genre de comportement de la part de leurs parents

La première étape sur la route de la guérison c’est de vous pardonner, d’avoir peut-être cru que c’était votre faute. Vous pardonnez d’avoir accepté, de n’avoir pas réagi, d’avoir cru à ses mensonges.

La deuxième étape vous rebâtir en vous libérant de ce poison que sont les croyances, habitudes et conditionnements négatifs pour regagner votre liberté, votre confiance, votre estime, croire en vos capacités et laisser émerger la personne qui sommeille au fond de vous.