Les 7 points qui prouvent que vous êtes complétement libéré des pervers narcissiques

Comment savoir si vous avez définitivement tourné la page sur les relations toxiques et si un pervers narcissique, un manipulateur, n’aura plus d’emprise sur vous ?
Voici 7 points qui témoignent de votre liberté face à ce type de personnes ou qui vous donneront du moins des indices afin de savoir si vous êtes dans un processus de guérison.

Réaliser et comprendre ce que vous avez vécu

Le premier point pour se libérer totalement d’un pervers narcissique est de commencer par comprendre la situation, ce qu’est un pervers narcissique et comprendre le mal qu’il vous a fait sans le minimiser. On a souvent tendance à vouloir aller rapidement de l’avant et on essaye de balayer tout ce qu’il s’est passé d’un seul coup. Cependant, pour guérir, il faut prendre le temps de réaliser la souffrance et l’humiliation causées, le fait d’avoir été rabaissé, critiqué, voir insulté et agressé parfois.
Il faut réaliser que vous étiez dans une relation d’emprise, de manipulation pour finalement vous dire que vous avez survécu à cette expérience réelle et douloureuse. Ne pas nier ce qui s’est passé mais le réaliser et le comprendre est le premier point qui témoigne de votre liberté par rapport aux pervers narcissiques.

Les sentiments que vous avez ressentis

Pour guérir, il faut avoir ressenti. Si la haine, la souffrance, la colère ou peut-être même la vengeance vous ont envahi, ou si encore vous avez ressenti de la culpabilité, de la honte ou de l’immobilisme, alors toutes ces émotions difficiles à vivre vous ont peut-être fait éclater en sanglots mais au moins celles-ci vous ont permis de guérir.
Vivre dans le déni et camoufler ses émotions n’est pas la solution car comme le dit l’expression : « ce que tu résistes persiste ». Lorsqu’au contraire on ressent tous ces sentiments à l’intérieur de soi et qu’on arrive à les extérioriser et à pleurer, c’est alors un bon moyen d’évacuer et de guérir.

Les trois “S”

« Se pardonner », « Se réconcilier », « Se reconnecter à soi » : lorsque les 3 « S » sont remplis, on peut alors parler de libération. Se pardonner revient à enlever le sentiment de culpabilité et de colère que vous pouvez éprouvé après avoir vécu cette expérience. Il est souvent plus difficile e se pardonner à soi-même qu’aux autres, ainsi quand vous parvenez à le faire, vous êtes sur le chemin de la guérison.
« Se reconnecter » signifie se reconnecter à son enfant intérieur, ses émotions. Lorsque vous vous reconnectez à vos émotions et à votre corps, vous vous « réconcilier » donc.
« Se réconcilier » signifie faire la paix avec toutes les parties qui sont en vous, aussi bien vos parties sombres ainsi que vos côtés plus lumineux.

Vous réalisez que la personne toxique n’est pas importante à votre vie

Un autre point qui témoigne du fait que vous êtes libéré des pervers narcissiques est lorsque vous comprenez qu’ils ne sont pas importants dans votre vie et qu’ils arrêtent finalement d’être le centre de votre attention.
Lorsque le focus est sur vous-même, sur votre propre énergie, votre mental et sur l’amour que vous donnez à vous-même et aux personnes que vous aimez, une partie de vous se libère enfin puisque vous comprenez que la personne importante, c’est vous-même.

Lorsque plus personne n’a d’emprise sur vous

Lorsque vous refuser qu’une personne vous crie dessus, qu’elle vous manque de respect, vous mente ou vous critique, vous êtes alors sur la bonne voie. Si vous comprenez que donner une chance à quelqu’un est ok mais plusieurs chances ne le sont pas, car ensuite il s’agit de manipulation, vous commencez donc à guérir et vous libérer de l’emprise qu’une personne toxique peut avoir sur vous.
Vous avez conscience de ce que vous voulez faire et ne pas faire et connaissez à présent vos frontières à ne pas dépasser.

Vous réalisez que vous avez le contrôle

Vous êtes libéré d’un pervers narcissique lorsque vous réalisez que vous êtes au contrôle de votre propre vie, que votre énergie vous appartient, que votre temps et votre amour vous appartiennent. Vous prenez conscience que vous êtes en possession de toutes ces ressources ainsi que de vos capacités mentales. Vous êtes de nouveau capable de vous concentrer sur un sujet en particulier sans faire de daydreaming et partir loin dans vos pensées.
Cette étape vous permet de sortir du déni alors même que vous aviez pris l’habitude de souffrir. Votre adaptabilité à la souffrance initialement causée par un pervers narcissique au fur et à mesure du temps et petit à petit éclate et vous n’acceptez plus cette situation inacceptable. Vous comprenez que c’est à vous de décider si vous souhaitez continuer ou non à souffrir ou si vous désirez enfin regarder la vérité en face et stopper cette souffrance qui provient d’une personne extérieure (un ami, un partenaire, un boss, un collègue de travail…) et passer à l’action.

Comprendre pourquoi vous vous êtes laissé manipuler

Certaines personnes peuvent avoir un trauma par rapport à un sujet en particulier (par exemple l’argent), d’autres peuvent souffrir de dépendance affective, de difficulté à être seul ou encore d’avoir l’espoir de changer et se sont donc laisser manipuler à cause de l’une de ces raisons.
Pour d’autres personnes, cette manipulation peut provenir de l’enfance lorsque les parents ont habitué le jeune par exemple a toujours crier sur lui. Les abus et la manipulation sont alors devenus la norme et crier devient par exemple chose commune.
Vous serez libéré des pervers narcissiques et de toute relation toxique lorsque vous aurez fait ce travail de savoir pourquoi vous avez accepté d’être manipulé. Lorsque vous aurez compris pourquoi vous êtes entré dans cette relation, pourquoi vous y êtes resté, alors vous serez guéri.
Il peut être très utile pour comprendre le « pourquoi » en décortiquant toute la situation et en réalisant un travail de déconstruction de cet événement qui a été traumatique et négatif pour vous.

Bonus : lorsque garder une forme de contact avec une personne toxique n’est pas un problème

Une dernière chose qui montre que vous êtes bel et bien libéré des pervers narcissiques est lorsque que vous êtes amené à garder contact avec eux. Ce peut être par exemple si la personne toxique est votre ancien conjoint et si vous êtes amené à vous communiquer par rapport vos enfants.
Lorsque vous choisissez le moyen de contact par vous-même pour discuter avec cette personne toxique, vous gagnez déjà en liberté. Si vous préférez communiquer par texto, par email, voir même via une application où il est simplement possible de partager des notes, c’est vous qui avez ce pouvoir de choisir.
Vous comprendrez également que vous êtes libre lorsque recevoir un message de cette personne vous faisant par exemple des reproches sur la manière de gérer les enfants ne vous touchera plus. Le message ne vous mettra plus en colère ou ne vous frustrera plus.

Conclusion

En conclusion, ces différents points sont donc les preuves qui témoignent du fait que vous avez su dépasser la situation douloureuse que vous avez vécu. Ils montrent que vous avez grandi de cette relation et que vous êtes à présent « détoxifié », que vous êtes passé à autre chose et que vous n’avez plus peur de rencontrer une personne toxique. Vous avez compris que vous avez le choix et que vous êtes la personne la plus importante dans votre propre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
Retour haut de page