Comprendre la dynamique de la relation avec un pervers narcissique

Dans cet article je propose de vous présenter la dynamique des relations toxiques avec un pervers narcissique, afin d’essayer de mieux la comprendre.



La métaphore de l’avion

Tout le monde le sait, un avion ne peut pas voler que par lui-même : il lui faut un pilote qui le conduit, de l’essence qui lui fournit l’énergie nécessaire pour se déplacer, et un mécanicien qui maintient constamment son bon état pour qu’il puisse flotter dans l’air en toute sécurité.

De cette même manière, notre corps humain n’est pas capable d’exister ou avancer seul : nous sommes les pilotes dont il a besoin pour être guidé – pour certains ce sont leurs émotions, pour d’autres c’est le mental, pour encore beaucoup ce sont les croyances qui sont aux commandes.

Nous sommes également les mécaniciens entretenant tout l’équipement, que ça soit en faisant du yoga, en marchant dans la forêt ou toute sorte d’activité qui nous aide à rester en bonne santé. Il va de soi que l’essence nécessaire soit ce dont on se nourrit physiquement et mentalement : mange-t-on bien ? mange-t-on gras ? avons-nous des pensées positives le matin ou bien on ne fait que traîner ?



Le terroriste

Tout cet équipement et l’équipage au bord symbolisent donc la relation que nous avons avec nous-mêmes : c’est nous qui décidons de ce qu’on veut faire ou qu’on ne veut pas faire, c’est nous qui choisissons à quoi consacrer de l’énergie, c’est nous qui sommes aux commandes de notre vie.

Quand on rencontre un pervers narcissique et on se met en relation avec, c’est comme quand un terroriste détourne un avion en le prenant en otage, – car souvent ils ne savent même pas conduire l’avion, mais ils trouvent le moyen pour exiger que ça vole vers leur destination souhaitée, – la personne toxique va aussi essayer de prendre contrôle de notre vie et nous obliger à changer de direction en nous manipulant, en nous mentant.

Comme le malfaiteur qui ne s’intéresse pas de la maintenance de l’avion, – car il s’en fiche si le véhicule fait d’autres voyages ou doit durer encore dix, quinze, vingt ans, – tel un pervers narcissique ne se soucie pas de notre bien-être : il s’en fout si on fait du yoga ou d’autres exercices, il va des fois même nous empêcher de le faire. Il va nous faire du chantage émotionnel, il va nous manipuler, il va tout faire pour obtenir ce qu’il veut.



L’embarquement

Un terroriste ne monte pas à bord en annonçant ses mauvaises intentions à l’avance, il passe le contrôle de documents et de sécurité, comme tout le monde souhaitant se rendre d’un point à l’autre par voie aérienne.

Une personne toxique arrive dans notre vie comme n’importe qui d’autre : au début elle se montre gentille, positive, sympathique, on ne se doute de rien en la concernant.  On laisse l’avion décoller avec lui à bord et ce n’est quand la relation devient sérieuse – on s’installe ensemble, on se marie même peut-être – que le pervers narcissique va commencer à montrer son vrai visage, et agir selon ses réelles intentions, comme le terroriste qui sort son arme une fois que l’avion a atteint une hauteur idéale et tout le monde est bien installé.



Le hijack

Un avion dévié n’arrête pas d’avoir besoin d’essence pour continuer son trajet modifié : une personne toxique va également utiliser notre énergie, il la consomme, il s’en nourrit, et comme quand un avion qui manque de carburant avance plus lentement, dans une relation malsaine on va finir aussi par s’épuiser, avoir moins d’énergie, être ralentis sur notre trajet, ou même complétement détournés de notre destination. On va s’arrêter, car au lieu de penser à nous-mêmes, on va penser à lui, aux doutes qu’il sème à l’intérieure de nous, et ça va consommer toute notre vie petit-à-petit.

Sans pilote aux commandes, sans mécanicien pour l’entretenir, sans le bon type d’essence – un avion ne sait pas décoller. En tant qu’être humains, nous avons besoin d’être les dirigeants de nos vies, nous devons pourvoir décider ce qu’on veut faire pour bien s’occuper de nous-mêmes, de notre corps, de notre énergie. Quand on fait entrer un pervers narcissique dans notre vie, il va avoir d’autres intentions, un autre agenda en tête pour nous, et ce n’est pas ce qu’on veut qui sera important. C’est lui qui va décider, et nous subirons ses décisions : le contrôle sera chez lui, que ça soit mental, financier, ou autre.



La solution

Face à un pervers narcissique nous avons plusieurs options pour regagner les commandes de notre vie.

Comme avec un terroriste, on peut négocier, mais souvent c’est difficile et n’est que temporaire. On peut aussi décider de les débarquer de l’avion et faire sortir de notre quotidien, mais si tout seul ça ne va pas, nous devons demander de l’aide : des parents, des amis, des frères ou sœurs, des thérapeutes, n’importe : l’essentiel c’est de tourner vers quelqu’un et se faire aider pour couper ces mauvais attachements.


Si vous souhaitez de l’aide pour vous libérer des traumas et vous reconstruire, n’hésitez pas à me contacter :






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
Retour haut de page