Comment sortir du déni face à un pervers narcissique

sortir du déni face au pervers narcissique

On le sait, il est parfois difficile de regarder la réalité en face et d’être honnête envers soi-même pour sortir du dénis face à une situation que vous vivez avec un pervers narcissique. Voici quelques conseils qui pourront vous permettre de réaliser si vous êtes oui ou non face au déni et qui pourront vous aider à entamer un processus pour sortir définitivement de celui-ci.

Comprendre pourquoi vous êtes dans le déni

Pour résumer, le déni, c’est comme un oignon, il faut ouvrir couche après couche et quand on l’ouvre complétement, ça pique les yeux et c’est loin d’être agréable !
Lorsque vous vivez avec un pervers narcissique, vous vivez en réalité dans le brouillard, votre réalité est transformée par cette personne et vous ne le réalisez pas, vous êtes dans le déni.
La personne toxique fini par vous faire croire à sa réalité négative, c’est-à-dire à vous faire croire que tout est de votre faute, que vous n’êtes pas « assez » et que vous êtes le problème. Par ailleurs, c’est pour cette raison que beaucoup de personnes perdent confiance en elles après avoir eu une relation avec un pervers narcissique.
Il est difficile de comprendre que vous êtes dans le déni mentalement au début, car votre façon de réfléchir est impactée, vous vous trouvez dans une situation de gaz lighting, c’est-à-dire de détournement cognitif. De plus, si vous viviez quotidiennement avec la personne, il devient alors encore plus dur mentalement de faire le tri.
Bien souvent donc, vous êtes dans le déni car vous vivez dans le brouillard et que votre façon de réfléchir n’est plus « normale ».

Le corps émotionnel : celui qui révèle votre déni

Afin de sortir du déni, faites confiance à votre corps. Si vous ressentez un mal-être, que vous vous sentez triste ou si vous ressentez que quelque chose ne va pas et que vous n’en pouvez plus, ayez confiance en cette intuition.
Tous ces différents signaux d’alarme témoignent que vous êtes dans le déni : vous niez le mal qui vous est fait, vous niez le fait que le pervers narcissique ait de mauvaises intentions envers vous.
Vous allez même jusqu’à nier vos forces, vos qualités, vos capacités et vos ressources et votre droit à dire non.
Il faut donc au début procéder par étape et enlever petit à petit les couches du déni afin de vous libérer et de retrouver la personne que vous êtes réellement à l’intérieur de vous.

Savoir qu’il y a deux types de déni

  • Le déni par rapport à l’autre :

Beaucoup de personnes sont dans le déni par rapport à la personne toxique. Elles se demandent si cette personne pourra un jour changer, si elle comprend la difficulté de la situation, si elle est vraiment amoureuse. Si vous êtes dans ce cas, vous ne voulez pas voir que oui, la personne que vous avez en face de vous et bel et bien toxique et qu’il y a très peu de chances pour qu’elle change. Un véritable changement prend en moyenne 10 ans et cela représente à peu près 5% des gens toxiques qui changent véritablement.

  • Le déni par rapport à vous-même :

Face au pervers narcissique et la situation que vous endurez, vous aller nier vos propres capacités, vos ressources, votre liberté, voir même votre droit d’exister, c’est-à-dire finalement qui vous êtes.

Le grand ami du déni : la peur

Derrière le déni se cache la peur. La personne toxique créé en réalité de la peur en permanence autour de vous en vous manipulant. Vous ressentez beaucoup de peur, vous doutez de tout et vous marchez sur des œufs car vous ne savez plus vraiment quoi dire, de peur de contrarier la personne toxique en face de vous.
Vous vous demandez ce que vous devez dire ou faire et puis finalement vous vous taisez par peur de déclencher le conflit.
Pour effacer ce déni, il faut ainsi vous demandez quelles sont vos peurs derrière celui-ci : est-ce la peur par rapport à votre pouvoir d’exister, par rapport à vos capacités, vos ressources, votre puissance, vos envies ?
Il est donc nécessaire de réaliser un travail intérieur et de prendre le temps d’étudier et d’enlever couche par couche les pelures de l’oignon.

Réaliser un travail et comprendre ce qui vous attire chez la personne toxique pour sortir du déni

Ce travail n’a rien de simple, surtout lorsqu’une accumulation de relations toxiques se répètent. Si c’est votre cas, vous vous demandez surement si vous attirez ce type de personne, si vous les choisissez. Il faut cependant surtout vous demandez qu’est-ce qu’il y a derrière cette personne toxique qui vous attire ?
Ce peut-être l’attention que la personne vous porte au début, le trop plein d’amour qu’elle exprime envers vous, le fait qu’elle vous disent les paroles que vous souhaitez entendre.
Une fois que vous aurez compris pourquoi vous étiez attiré par cette personne toxique, vous sortirez donc du déni.

À force d’être dans le déni et dépendant affectif, peut-on devenir pervers narcissique ?

Un pervers narcissique est lui-même dépendant affectif, car il ne quitte pas la personne avec qui il est et sur qui il exerce sa toxicité.
En règle générale, il est tout de même rare qu’un dépendant affectif qui n’est pas pervers narcissique à la base puisse le devenir. En temps normal, les personnes dépendantes affectivement sont de nature extrêmement gentille, ce sont des personnes au grand cœur qui ne deviendront que rarement pervers narcissique.
Cependant, le dépendant affectif ou même les autres personnes qui sont au contact du pervers narcissique sont intoxiquées par sa négativité et ont tendance à penser que leur sensibilité est trop élevée (comme le reproche souvent le pervers narcissique). Votre sensibilité et mêmes les qualités que vous avez, vos forces, deviennent des faiblesses face à la personne toxique qui vous fait croire que vos forces sont des faiblesses.

Le pervers narcissique agit-il consciemment ou est-il lui aussi dans le déni ?

C’est une question compliquée à laquelle la réponse est à la fois oui et non. Certains agissent en toute conscience et manipulent tout simplement les gens. Consciemment, il peuvent se dire « je vais l’enrager, la rendre jalouse/jaloux, je ne vais pas répondre à son texto pendant plusieurs jours (et ils exercent ici la punition du silence)… ».
Mais il arrive parfois qu’une partie d’eux agisse inconsciemment, sans s’en rendre compte. Parfois la personne toxique ne sait pas elle-même pourquoi elle va agir de la sorte, prononcer certaines paroles, c’est juste plus fort qu’elle.
Il faut savoir que l’inconscient contrôle 90% de notre comportement, on dit souvent d’ailleurs « je sais, mais c’est plus fort que moi », phrase qui montre bien que l’inconscient joue donc un rôle important dans nos vies.
Ainsi, le pervers narcissique peut à la fois agir consciemment et inconsciemment.

Conclusion

En conclusion, il existe plusieurs indices qui vous permettront de réaliser si vous êtes dans le déni face à une situation avec un pervers narcissique. Une fois que vous aurez perçu ces différents indices et que vous aurez compris à quel type de déni vous faites face, il deviendra alors plus facile de sortir de celui-ci, même s’il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un processus long et qu’il faut procéder couche par couche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0