Comment réaliser que nous sommes dans une relation avec un pervers narcissique ?

La relation avec le pervers narcissique

Au tout début d’une relation avec un pervers narcissique, on ne sait pas que c’est une personne toxique. Quand ça commence, on est au paradis. On reçoit beaucoup d’attention, la personne est géniale, ça se passe bien. On écoute nos désirs, on nous flatte, on nous complimente, on comprend tellement de choses. On est sur la même longueur d’onde, on croit qu’il y a une fusion, une connexion. Quelqu’un m’a même parlé d’une flamme jumelle. Une fusion, que ça soit la façon dont on voit les choses, le sexe, ou le temps passé ensemble, c’est une fusion. Dans cet état, on aperçoit l’autre comme quelqu’un qui nous donne. Cette personne nous donne de l’amour, de l’affection, du temps, donc on a vraiment l’impression d’avoir rencontré quelqu’un d’extraordinaire, quelqu’un qui a changé notre vie, qui va changer notre vie.


C’est uniquement par après que le mode de fonctionnement, la dynamique de la relation change. Alors qu’avant c’était le paradis, après cela devient de l’abus verbal ou de l’agression. Ça va être de petites phrases, des moments de colère, des moments de jalousie, des moments de contrôle, des « Où tu vas ? » ; « Qu’est-ce que tu fais ? »

Puis il va y avoir la manipulation, par exemple la punition du silence. Pendant deux ou trois jours, il va disparaitre, il ne voudra pas aborder certains sujets et il va commencer à mettre le ” C’est ta faute” en place.  « Ça se voit partout, dans toutes tes relations, c’est ta faute, ça ne fonctionne pas, c’est ta faute ; je me mets en colère, c’est ta faute ; la relation ne fonctionne pas, c’est ta faute, la maison n’est pas droite, c’est ta faute ; on n’a pas assez d’argent, c’est ta faute » .Bref, c’est notre faute, et bien entendu il y a toujours des arguments, un chantage émotionnel. Finalement, alors que la personne était perçue comme quelqu’un qui nous donne, maintenant il devient comme quelqu’un qu’on voit comme « Je prends ». Il ne va rien donner de positif, au contraire : il va prendre ; il va prendre notre argent, notre énergie, notre liberté, notre temps, parfois même notre vie et encore plus.



La destruction de soi

Quand on est avec un pervers narcissique suffisamment de temps pour le laisser nous manipuler, transformer vraiment qui on est, on finit par croire qu’on est défectueux. Que ce soit avec un patron, que ce soit avec un ami, que ce soit avec un parent ou que ce soit avec un partenaire, c’est la même chose. En critiquant ce qui on est au fond, en invalidant nos messages, ce qu’on dit, nos ressentis, ce qu’on voit, notre façon d’observer les choses et de la comprendre, il va nous couper de nos ressources, de nos capacités, de nos forces.


Avant on était gai, maintenant on est triste. Avant on était peut-être courageux, mais maintenant on a peur de tout. Avant on avait une vision lumineuse du monde, mais avec lui, en passant du temps avec lui, cette vision devient négative. Ensuite il va encore plus loin, il va détruire ou essayer de détruire ce qu’il y a de plus important en nous, c’est-à-dire notre intuition, notre sensibilité, notre vulnérabilité, notre honnêteté, nos valeurs, notre estime de nous-même. Il va même nous faire croire qu’on n’est pas une bonne personne, que la façon dont on est, on opère ou la façon dont on pense, n’est pas correcte.


Après cette phase de destruction, cette période de paralysie, l’anxiété peut devenir constante et on peut sentir comme si on devait marcher sur des œufs. Et puis il va y avoir des doutes, et c’est tellement néfaste pour la vie parce que quand on doute de tout, on doute de soi, et ça crée une fatigue mentale. On se sent comme le hamster qui tourne tout le temps, et à cause de ça on n’arrive même pas à penser sereinement, à prendre de bonnes décisions, on ne sait plus quoi faire, et ça amène à l’inaction, pour à la fin se retrouver paralysé, englué dans cette situation. En ces moments on peut ressentir des fatigues chroniques, on est extenué, c’est comme si on ne dormait pas. A ce niveau de paralysie, il y a une souffrance qui s’installe, une souffrance, un mal-être, il y a des douleurs dans le corps, il y a une tension perpétuelle comme une anxiété constante.

 

Beaucoup de gens réalisent trop tard qu’ils sont dans une relation avec un pervers narcissique, uniquement quand ils sont dans la phase de destruction ou de paralysie. Or le problème dans un état de paralysie, c’est qu’on a perdu ses forces, on a perdu ses capacités, on pense qu’on est défectueux, que ça ne fonctionne pas bien chez nous. Dans cet état-là, c’est très difficile de trouver des solutions pour pouvoir sortir de là, de le quitter, de pouvoir se reconstruire.



La reconstruction

Au début on ne parle même pas de se reconstruire, on parle juste de se libérer, de le quitter, vous voyez. On est paralysé, c’est pour ça que je l’appelle d’ailleurs paralysie, c’est parce qu’on est coupé de ses forces, et on a l’impression que toutes les portes possibles sont fermées. C’est pour ça que certains restent des années et des dizaines d’années dans ces situations, parce qu’ils sont paralysés et ils sont déconnectés d’eux-mêmes.

 

Ils sont déconnectés de leur force, ils sont déconnectés de leur capacité, de leurs ressources. Ils ont aussi une vision déformée de qui ils sont parce qu’ils ont reçu tellement de négativité, de messages toxiques qu’ils pensent qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez eux.  Ces personnes, comme tout le monde, ont un seuil de tolérance à la souffrance, et c’est uniquement quand ce seuil est atteint qu’on se dit que ce n’est plus possible comme ça. Là il y a quelque chose qui fait que la souffrance a dépassé le seuil de tolérance et on réalise qu’on a été menti, qu’on nous a menti, ce n’était qu’une façade. La personne avec qui vous êtes n’est plus du tout la même que la personne qu’il était avant.



L’objectif, c’est de réaliser que finalement, vous êtes beaucoup plus puissant que vous ne le pensiez et que vous êtes quelqu’un de magique qui vit dans une relation toxique. C’est l’autre personne qui vous a transmis toute sa noirceur, toute sa négativité et à force de la recevoir, vous l’avez incorporée. Quand vous comprenez ça, vous allez vous libérer de l’emprise, vous allez vous libérer de l’attachement, regagner de l’estime, regagner des forces et regagner vos capacités., car tout le monde est capable de se reconstruire et de revivre après une relation toxique.

 

Tout le monde est capable. Moi j’’ai réussi, et j’en connais plein qui l’ont eux aussi. Ça prend du temps, des efforts, mais tout le monde est capable!





Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
Retour haut de page